Végétariennes : Qui ? Comment ? Pourquoi ?

Il était important pour nous de débuter ce site avec ce premier article. En effet, comme déjà dis dans l’article « À Propos », nous ne publierons pas de recettes de viande, ni de poisson.

Pourquoi / comment devient-on végétarien-ne ?

Nous avons un papa qui est pesco-végétarien (c’est-à-dire qu’il mange du poisson mais pas de viande) depuis qu’il a 18 ans. Nous l’avons donc toujours vu refuser un morceau de viande. A la maison, ma maman (c’est elle qui cuisinait) n’en faisait donc pas souvent et lorsque c’était le cas, ne nous a jamais forcés si nous n’en voulions pas. Nous n’avons d’ailleurs jamais beaucoup aimé ça. C’était surtout de la viande blanche, de la charcuterie et… c’est tout ! Pour « compenser » ce manque de viande, nous mangions par contre du poisson. C’est en ayant notre appartement pour continuer nos études à la fac que nous nous sommes rendues compte que nous mangions encore de moins en moins de viande. C’est à ce moment-là également que Laure a commencé à se documenter sur les conditions d’élevages des animaux, les abattoirs… Un livre l’a particulièrement touchée et l’a convaincue définitivement d’arrêter la viande ! Elle a continué tout de même à manger du poisson pendant environ 1 an et puis, en discutant/échangeant avec des végétarien-nes, elle s’est rendue compte que c’était absurde de cautionner la mort d’un poisson alors qu’elle était contre la mort d’une vache ou d’un cochon. Cela fait bientôt 1 an qu’elle a également arrêté de manger du poisson. Pour moi, Mélanie, j’ai arrêté de manger de la viande il y a maintenant 1 an mais je continue de manger du poisson (comme mon papa je suis pesco-végétarienne). Pour le moment, je ne pense pas le supprimer définitivement mais ne jamais dire jamais non ?

Pour bien se rendre compte, quelques chiffres pas très drôles… (extraits du livre « Etre végétarien »*) :

  • 60 milliards d’animaux terrestres sont abattus chaque année pour les besoins de la consommation humaine.
  • 6000 animaux sont tués chaque minute en France.
  • Toujours en France, 80% des 46 millions de poules pondeuses sont élevées en batterie.
  • C’est fou, non ? Et je vous parle de la viande halal ?? Les animaux sont abattus en pleine conscience, sans insensibilisation…

Etre végétarien-ne, le dire ou pas ?

Bon, on vous l’accorde, il faut se préparer à la réaction de votre entourage quand vous leur annoncez que vous êtes végétarienne. Nos parents soutiennent nos choix. Pour nos grands-parents, c’est plus compliqué : ils pensent à tort que ne pas manger de viande provoque des carences. Pour rassurer tout le monde, nous faisons régulièrement des prises de sang. Et les résultats parlent d’eux-mêmes !! Du coup, cela les rassure même s’ils restent toujours sceptiques face aux choix de ne plus manger de viande. Les ami-es, c’est encore autre chose : c’est toujours embêtant de devoir se justifier de son choix : pourquoi être végétarienne ? Mais tu ne vas pas devenir végétalienne HEIN !!!!?…

Mais que mange-t-on quand on est végétarien-ne ?

C’est THE question !!! Je vous rassure, nous mangeons à notre faim et comme dit plus haut, aucune carence à signaler ! Nous essayons de manger 1 à 2 fois par semaine des steaks de soja (il y en a pour tous les goûts : chèvre-miel, champignons, tomates, curry…) et bien sûr des légumes, des céréales (boulgours, quinoa, riz…), des fruits, des féculents… !! Bref que des bonnes choses ! Nous avons la chance d’aimer cuisiner et être végétarienne nous permet de tenter de nouvelles choses côté cuisine.

A propos4

Pour s’informer, on peut…

  • Lire des livres :
    • « Etre végétarien, tout savoir sur le mode de vie Veggie », un super livre* pour débutant ou simple curieux.
    • Je vous conseille aussi le livre « Vegan » de Marie Laforêt : plus de 500 recettes vegan ultra simple qui ne nécessites pas d’ingrédients spécialisés.
  • Fouiner dans des blogs de cuisine :
    • Lili’s Kitchen 100% végétal
    • Dans la cuisine de Djanisse
    • Gala’s blog
  • Et aussi liker quelques pages FB :
    • Une végétarienne presque parfaite
    • Melle Pigut

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, Laure cuisine de plus en plus en supprimant les œufs, lait de vache et beurre. Nous sommes toujours bluffées de constater qu’on peut faire une brioche moelleuse sans ces ingrédients, des cookies croustillants ou encore un brownie fondant.

Nous espèrons qu’à travers cet article, vous comprendrez notre choix de vous proposer un site 100% végétarien. Mais promis : vous ne serez pas en reste question gourmandise !

Laure et Mélanie.

     nous

10 réponses

  1. « Mais alors, qu’est-ce que tu manges? » … Une question qu’on me pose sans arrêt… Alors maintenant j’envoie des liens vers des blogs VG, parce que j’en ai marre de répondre ^^ J’ajouterai le vôtre à la liste 🙂
    Bisous

    • Hihi, je crois que cette question, on va l’entendre encore souvent !! Bonne idée pour les blogs VG : il y a tellement de bonnes recettes et de nouveaux ingrédients/produits à découvrir !
      Merci pour ta visite et à très vite sur la blogosphère !

  2. Bravo pour ce nouveau blog!

    Après 17 ans de végétarisme, je tends moi aussi vers la cuisine végétalienne étant déjà vegan autant que possible dans la vie de tous les jours et je reste tout autant bluffée de toutes les bonnes choses (souvent ultra gourmandes) qu’on peut faire sans produits laitiers qui sont au final bien meilleures pour la santé! 😀

    Quand aux questions farfelues, elles n’ont pas changées à ce que je vois (moi on m’a souvent dit que je ne devais pas souvent aller au resto ou que je ne devais pas y trouver grand chose à manger, heureusement que c’est tout l’inverse (crêperie, pizzeria, restaurant généraliste, resto indien, resto japonais, resto de couscous, et j’en passe) et étant une grande indécise, ça me restreint le choix du menu et même comme ça, j’ai souvent du mal à choisir :-p )

    Bon dimanche les filles!

    • Tu prêches des convaincues !! 🙂
      On publiera d’ailleurs des recettes sucrées véganes pour (dé)montrer que cette cuisine est tout aussi gourmande !
      Pour la question des restos, on nous l’avez jamais faite ^^ Laure est quelques fois en déplacements par son boulot et il n’y a jamais eu de soucis : elle trouve toujours pleins de bonnes choses à manger (malgré les regards interrogateurs des serveurs/ses !!)
      Bises !!

  3. Félicitations les deux’moizelles végétariennes ! Et longue vie à votre blog !
    J’attends avec impatience le remplissage de la rubrique « apéritif » !
    Cécile

  4. On trouve des restaurants vegetariens dans les principales villes. Quant aux restaurants traditionnels, tres peu ne proposent pas d options vegetariennes. Il est dur pour les restaurateurs de ne pas prendre en compte les vegetariens, etant donne le nombre croissant de personnes qui demandent ce type de menu. En etant invite, il suffit de prevenir son hote a l avance en precisant bien ce que vous ne consommez pas car la definition du vegetarisme est parfois erronee.

    • C’est vrai, mais si l’on veut changer de la traditionnelle salade/chèvre-chaud au restaurant, je trouve que le choix reste limité tout de même !
      Pour ce qui concerne les ami-es, effectivement le mieux est de prévenir à l’avance et comme vous le dite, bien préciser ce qu’on mange et ne mange pas pour ne pas avoir de « mauvaises » surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *