Mousses aux framboises

Aujourd’hui, on vous propose une recette colorée qui plaira j’en suis sûre à toute la famille ! Parce qu’aujourd’hui (il ne faut pas l’oublier), c’est la fête des mamans !! Nous serons pas avec elle aujourd’hui mais cela ne nous empêche pas d’avoir pensé à elle en réalisant cette recette de mousse aux framboises. Nous avons pris des framboises congelées mais vous pouvez bien sûr utiliser des framboises fraiches !!

Mousse framboises2   Mousse framboises4

Il vous faudra pour 6 verrines :

  • 700g de framboises
  • 400g de fromage blanc
  • 4 blancs d’œufs
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave

On passe à la préparation :

  1. Mixer les framboises avec le fromage blanc et le sirop d’agave.
  2. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement aux framboises
  3. Répartir le mélange dans les 4 verrines.
  4. Placer les verrines minimum 2 heures au frais avant de les déguster !

Mousse framboises3   Mousse framboises5

On espère que cette recette vous plaira et on vous souhaite de passer une excellente journée !

Frites de polenta aux tomates séchées

La polenta : qu’est que c’est ? C’est une semoule de maïs. On peut la cuisiner de différentes façons : en purée, en galettes… mais aujourd’hui je vous présente une recette de polenta sous forme de frites aux tomates séchées. Ca change et c’est surtout vraiment bon !

Pour réaliser cette recette, il vous faudra :

  • 125g de polenta
  • 65cl d’eau
  • une dizaine de tomates séchées
  • herbes de provence

fritespolent3     fritespolenta1

Pour la recette, rien de plus simple :

  1. Porter l’eau à ébullition. Versa la polenta et faire cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elle se détache des parois.
  2. Hors du feu, ajouter les tomates séchées coupés préalablement en petits morceaux et quelques herbes de provence.
  3. Verser la polenta dans un moule carré, laisser refroidir et durcir à température puis placer au frais (une petite heure).
  4. Démouler la polenta et couper la en bâtonnets.
  5. Poser les frites de polenta sur une place recouverte de papier sulfurisé allant au four. Faire cuire 20 minutes à 180°C (jusqu’à ce qu’elle soient bien dorées).

fritespolenta     fritespolenta2

A déguster avec une sauce de votre choix (froide ou chaude) !

 

 

 

Mini pizzas

Enfin une recette d’apéro ! Je crois qu’elle était attendue 🙂
C’est donc une recette rapide mais qui plait généralement au plus grand nombre !!

mini pizza2   mini pizza

Pour une vingtaine de pizza, il vous faudra :

  • 1 pâte à pizza
  • des tomates cerises
  • des olives
  • du chèvre
  • du gruyère râpé
  • du poivre

On passe à la préparation :

  1. Etaler votre pâte à pizza et découper des cercles. Moi, j’ai utilisé un verre.
  2. Mettre la pâte dans les moules et piquer la à l’aide d’une fourchette.
  3. Ensuite, ajouter votre tomate cerise coupée en deux, un morceaux d’olive et du chèvre.
  4. Parsemer de gruyère et d’un peu de poivre.
  5. Mettre au four pendant une vingtaine de minute à 180°C.

mini pizza3  mini pizza4

Ce qui est bien avec ces mini pizzas c’est que vous pouvez y mettre ce que vous voulez !!

Thé matcha latte

Aujourd’hui, on vous propose une recette un peu particulière, celle du thé latte au matcha. Mais le matcha, c’est quoi ? Le matcha est une poudre très fine de thé vert qui est utilisé au Japon pour la cérémonie du thé mais aussi comme colorant ou arôme naturel avec des aliments. Un de ses bienfaits est qu’il est très riche en antioxydants.

                                         Thé matcha

Pour une grosse tasse, vous aurez besoin de :

  • une cuillère à café de thé matché
  • une cuillère à café de sirop d’agave
  • du lait d’amande

Thé matcha latte   Thé matcha latte2

On passe à la réalisation :

  1. Versez votre lait dans votre tasse puis dans une casserole et faites le chauffer sans le porter à ébullition.
  2. Verser le sirop d’agave et le thé matcha dans votre tasse.
  3. Verser progressivement le lait en fouettant.

Thé matcha latte4   Thé matcha latte3

On ne va pas vous mentir, le goût est assez surprenant mais le lait d’amande adoucit énormément la boisson et nous avons beaucoup aimé !
Nous avons trouvé le thé matcha en ligne sur nu3.fr. C’est un peu cher mais on vous prépare pleins de nouvelles recette avec !!

Est-ce que vous connaissiez ce thé ? D’autres recettes vous plairait ? Dites nous tout !!

Rencontre avec LULU – Graine d’un Monde

Camille, une dijonnaise végétarienne depuis ses 14 ans et végétalienne et végane depuis un peu plus d’un an, a ouvert un restaurant, salon de thé vegan à Dijon. Pour en savoir un peu plus, nous lui avons posé quelques questions !

Lulu logo

Bonjour Camille ! Tu as ouvert un restaurant, salon de thé bio, local et vegan à Dijon, peux-tu nous en dire un peu plus ? Comment t’es venue l’idée de ce projet ?

C’est vrai, je viens de créer un restaurant – salon de thé à Dijon, axé développement durable : il n’y a donc pas de matière d’origine animale au menu (saviez-vous que l’élevage est responsable de 14.5% des gaz à effet de serre selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), soit plus que tous les transports du monde réunis?). Tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique, et autant que possible produits localement ! Je mets également en place un processus pour réduire au minimum la production de déchets.  L’éducation et l’autonomisation sont des thèmes qui me tiennent à cœur, c’est pourquoi je mets en place  des ateliers, pour apprendre à cuisiner autrement, mais aussi à faire ses produits d’entretien, son déodorant ou son dentifrice par exemple ! (Voir les prochains ateliers ici)

Avec ce restaurant – salon de thé à Dijon, j’entends bien promouvoir la « consom’action » en proposant à mes clients de faire le choix d’un avenir plus sain, plus éthique et plus équitable. J’ai fait le choix de cette consommation raisonnée il y a quelques années maintenant, et c’est en vivant toutes les difficultés que cela implique au quotidien que j’ai eu envie de créer ce lieu… Pour donner envie, et pour montrer que c’est possible, et même très chouette ! ^^

Pourquoi « LULU – Graine d’un monde » ?

Lulu, c’est comme ça que l’on appelait ma grand mère maternelle… Son décès m’a tellement bouleversé il y a 15 ans, que j’ai décidé de ne plus manger d’animaux.

Lulu

Parlons cuisine donc : que peut-on trouver dans ton restaurant ? As-tu des recettes « coups de cœur » ?

Ah la cuisine !! Tous les midis, vous avez le choix entre:

– les formules « express », composées selon la saison de soupes, cakes salés, sandwiches ou salades composées, plutôt pensés pour les plus pressés et les nomades,

– et la formule classique avec un ou deux plats du jour et le dessert du jour.

Parce que les légumes locaux et de saison sont les stars de ma cuisine, il n’y aura pas de carte, mais une ardoise qui évoluera au fil des semaines… Un petit tour sur les réseaux sociaux permettra aux clients de connaître le menu du jour en un clin d’œil.

Pour les fringales, des jus de fruits et légumes, des smoothies, des plaisirs sucrés type cookies, muffins et autres cakes accompagneront à merveille vos thés et autres boissons fraîches ou chaudes…

Concernant ta façon de travailler les produits : fais-tu appel a des agriculteurs locaux ?

N’ayant pas (encore!) de potager, je fais appel, autant que possible, à des agriculteurs locaux, tous certifiés Agriculture Biologique bien sûr. Pour en citer quelques uns : le chantier d’insertion du Pré Vert à Quetigny et De la terre à l’assiette pour les légumes et fruits, la Ferme Cérès à Brochon pour les farines et céréales, et La ruche qui dit Oui ! me permettra d’accéder à plusieurs producteurs locaux… 
Pour les ingrédients plus exotiques, ce sera par exemple Rapunzel (sucre, oléagineux, chocolat et cacao, …) car c’est une société aux fortes valeurs éthiques. 
Et concernant le thé : Les Jardins de Gaïa !

Lulu logo

Où peut-on te retrouver (réseaux sociaux…) ?

LULU à un compte Facebook : https://www.facebook.com/lulugrainedunmonde , ainsi qu’un compte Instagram : https://instagram.com/lulu_dijon/ (d’ailleurs pas besoin de compte pour y accéder !). Concernant l’adresse, vous pouvez me retrouver au 12 rue de la Poste à Dijon.

Nous y sommes allées plusieurs fois et à chaque fois, nous nous sommes régalées !

LULU   LULU2

Nous avons pu goûter aux différents assiettes fraicheurs…

LULU

 

A un crumble de légumes d’hivers.

 

 

Et surtout… au dessert ! Notamment au no-cheesecake au chocolat et au gâteau citron-pavots !

 

LULU5   LULU4

LULU3

Ou encore au fondant chocolat-noisettes et douceurs aux noix et beurre de pommes et poire.

Si vous êtes dijonnais-es ou de passage en ville, allez y les yeux fermés ! Vous ne serez pas déçu !

Scones aux pépites de chocolat

Laure avait déjà testé une recette de scones il y a quelques temps et cela me faisait terriblement envie. Ni une, ni deux : aux fourneaux. Le scone est une pâtisserie très populaire dans les pays anglo-saxons.  Il est conseillé de les déguster avec un bon thé ou une infusion. Un vrai régal ! Parfait pour débuter la journée ou pour le goûter !

scones1   scones

Pour réaliser 8 beaux scones, il vous faudra :

  • 350g de farine
  • 1 paquet de levure chimique
  • 175g de beurre mou
  • une pincée de sel
  • 80g de sucre en poudre
  • 100g de pépites de chocolat
  • 1 œuf
  • 2 cuillères à soupe de lait

C’est parti pour la confection :

  1. Préchauffer le four à 220°C.
  2. Mélanger la farine, la levure chimique, le sucre et le sel dans un saladier.
  3. Ajouter le beurre et sabler du bout des doigts. Ajouter les pépites de chocolat. Mélanger rapidement.
  4. Ajouter l’œuf et le lait. Mélanger rapidement sans trop travailler la pâte et former une boule de pâte assez molle et non collante.
  5. Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte de façon à former un cercle de 3cm d’épaisseur et découper la pâte en 8 morceaux (j’ai utilisé un coupe-pizza et c’était parfait !)
  6. Disposer les scones sur une plaque recouverte de papier sulfurisé allant au four en les espaçant.
  7. Enfourner 18 minutes (selon votre four).

scones2   scones3

Ils sont à déguster tiède ou froid, de toute façon c’est un régal des deux façons !

Chili sin carne

Quand on ne mange pas de viande, cela ne veut pas dire qu’on ne mange rien. Il suffit d’adapter certaines recettes et on se régale tout autant ! Cette recette (réalisée plusieurs fois) est à tomber !!

Chili sin carne1  Chili sin carne2

Pour 4 personnes, vous aurez besoin de :

  • 500g d’haricots rouges
  • 300g de riz
  • 4 tomates
  • un poivron
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 1/2 cuillère à café de piment
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 50g de tofu fumé
  • du sel et du poivre

On passe à la préparation :

  1. Émincer l’oignon et le faire revenir dans une poêle.
  2. Laver les tomates et les poivrons, les couper en morceaux, et les ajouter à la poêle.
  3. Ajouter les haricots rouges, les dés de tofu fumé, le cube de bouillon de légumes, le cumin, le piment, le sel et le poivre.
  4. Laisser mijoter 10 mn.
  5. Servir accompagné d’un peu de riz.

Chili sin carne4  Chili sin carne3

Vous pouvez aussi ajouter une petite boîte de maïs ou si vous n’aimez pas le tofu, l’enlever.
Et voilà un plat facile et rapide à réaliser !

Cookies aux M&m’s

Quoi de mieux que de débuter ce site par une recette ultra gourmande ? Ne vous étonnez pas de retrouver plusieurs recettes de cookies tout au long de nos publications car nous sommes de grandes fan de cookies !

Quand on a trouvé LA recette de base parfaite, c’est normal de la décliner pour toujours plus de gourmandise non ?

cookies m&ms   cookies m&ms3

Alors c’est parti pour cette première recette :

Pour une dizaine de cookies, vous aurez besoin de :

  • 250g de farine
  • 100g de sucre
  • 80g de sucre roux
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 80g de beurre
  • 1 œuf
  • 1 paquet de M&M’s (en prendre une grosse poignée)

On passe à la réalisation :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Dans un saladier, mélanger la farine, les sucres et la levure.  Ajouter ensuite l’œuf et le beurre préalablement fondu. Bien mélanger.
  3. Mixer grossièrement les M&M’s. Les incorporer dans la pâte obtenu.
  4. Faire de petites boules de pâte (ne pas trop les aplatir) et les disposer sur un plat allant au four, recouvert de papier sulfurisé.
  5. Mettre au four une dizaine de minutes (selon votre four, surveiller pour éviter un effet trop cuit).
  6. A la sortie du four, laisser refroidir avant de déguster.

Et voilà, une recette bien gourmande comme on les aime. Nous avons déjà plusieurs idées pour décliner cette recette de cookies. Restez attentifs 😉

cookies m&ms4   cookies m&ms2

Edit : Après remarque d’une de nos lectrices, les m&m’s rouges ne sont pas végétariens, ils contiennent du E120, c’est du « rouge cochenille » et c’est obtenu à partir d’insectes écrasés (la cochenille). Donc on enlève les m&m’s rouges mais on se fait plaisir avec le reste 😉

Végétariennes : Qui ? Comment ? Pourquoi ?

Il était important pour nous de débuter ce site avec ce premier article. En effet, comme déjà dis dans l’article « À Propos », nous ne publierons pas de recettes de viande, ni de poisson.

Pourquoi / comment devient-on végétarien-ne ?

Nous avons un papa qui est pesco-végétarien (c’est-à-dire qu’il mange du poisson mais pas de viande) depuis qu’il a 18 ans. Nous l’avons donc toujours vu refuser un morceau de viande. A la maison, ma maman (c’est elle qui cuisinait) n’en faisait donc pas souvent et lorsque c’était le cas, ne nous a jamais forcés si nous n’en voulions pas. Nous n’avons d’ailleurs jamais beaucoup aimé ça. C’était surtout de la viande blanche, de la charcuterie et… c’est tout ! Pour « compenser » ce manque de viande, nous mangions par contre du poisson. C’est en ayant notre appartement pour continuer nos études à la fac que nous nous sommes rendues compte que nous mangions encore de moins en moins de viande. C’est à ce moment-là également que Laure a commencé à se documenter sur les conditions d’élevages des animaux, les abattoirs… Un livre l’a particulièrement touchée et l’a convaincue définitivement d’arrêter la viande ! Elle a continué tout de même à manger du poisson pendant environ 1 an et puis, en discutant/échangeant avec des végétarien-nes, elle s’est rendue compte que c’était absurde de cautionner la mort d’un poisson alors qu’elle était contre la mort d’une vache ou d’un cochon. Cela fait bientôt 1 an qu’elle a également arrêté de manger du poisson. Pour moi, Mélanie, j’ai arrêté de manger de la viande il y a maintenant 1 an mais je continue de manger du poisson (comme mon papa je suis pesco-végétarienne). Pour le moment, je ne pense pas le supprimer définitivement mais ne jamais dire jamais non ?

Pour bien se rendre compte, quelques chiffres pas très drôles… (extraits du livre « Etre végétarien »*) :

  • 60 milliards d’animaux terrestres sont abattus chaque année pour les besoins de la consommation humaine.
  • 6000 animaux sont tués chaque minute en France.
  • Toujours en France, 80% des 46 millions de poules pondeuses sont élevées en batterie.
  • C’est fou, non ? Et je vous parle de la viande halal ?? Les animaux sont abattus en pleine conscience, sans insensibilisation…

Etre végétarien-ne, le dire ou pas ?

Bon, on vous l’accorde, il faut se préparer à la réaction de votre entourage quand vous leur annoncez que vous êtes végétarienne. Nos parents soutiennent nos choix. Pour nos grands-parents, c’est plus compliqué : ils pensent à tort que ne pas manger de viande provoque des carences. Pour rassurer tout le monde, nous faisons régulièrement des prises de sang. Et les résultats parlent d’eux-mêmes !! Du coup, cela les rassure même s’ils restent toujours sceptiques face aux choix de ne plus manger de viande. Les ami-es, c’est encore autre chose : c’est toujours embêtant de devoir se justifier de son choix : pourquoi être végétarienne ? Mais tu ne vas pas devenir végétalienne HEIN !!!!?…

Mais que mange-t-on quand on est végétarien-ne ?

C’est THE question !!! Je vous rassure, nous mangeons à notre faim et comme dit plus haut, aucune carence à signaler ! Nous essayons de manger 1 à 2 fois par semaine des steaks de soja (il y en a pour tous les goûts : chèvre-miel, champignons, tomates, curry…) et bien sûr des légumes, des céréales (boulgours, quinoa, riz…), des fruits, des féculents… !! Bref que des bonnes choses ! Nous avons la chance d’aimer cuisiner et être végétarienne nous permet de tenter de nouvelles choses côté cuisine.

A propos4

Pour s’informer, on peut…

  • Lire des livres :
    • « Etre végétarien, tout savoir sur le mode de vie Veggie », un super livre* pour débutant ou simple curieux.
    • Je vous conseille aussi le livre « Vegan » de Marie Laforêt : plus de 500 recettes vegan ultra simple qui ne nécessites pas d’ingrédients spécialisés.
  • Fouiner dans des blogs de cuisine :
    • Lili’s Kitchen 100% végétal
    • Dans la cuisine de Djanisse
    • Gala’s blog
  • Et aussi liker quelques pages FB :
    • Une végétarienne presque parfaite
    • Melle Pigut

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, Laure cuisine de plus en plus en supprimant les œufs, lait de vache et beurre. Nous sommes toujours bluffées de constater qu’on peut faire une brioche moelleuse sans ces ingrédients, des cookies croustillants ou encore un brownie fondant.

Nous espèrons qu’à travers cet article, vous comprendrez notre choix de vous proposer un site 100% végétarien. Mais promis : vous ne serez pas en reste question gourmandise !

Laure et Mélanie.

     nous

À propos

Qui se cache derrière « Double portion » ?

Laure et Mélanie, deux sœurs jumelles qui ont un point commun : la gourmandise !
Ayant une maman grande cuisinière, nous avons été mises à contribution très tôt : pâtisseries, tartes, muffins… les recettes ont été assez vite maitrisées !
Vous trouverez ici des recettes simples, de tous les jours mais avec une particularité : pas de viande ni de poisson ! Désolées pour les carnivores, ce blog est 100% végétarien avec des recettes également véganes. Nous vous invitons à lire l’article « Végétariennes : Qui ? Comment ? Pourquoi ? » qui explique notre choix.

A propos5   A propos2
Par ce blog, nous souhaitons aussi montrer que la gourmandise peut aussi passer par la cuisine végétarienne/végane.
Il y aura donc des recettes salées et sucrées mais également un peu de « blabla » avec régulièrement des articles sur nos restaurants préférés, des nouveaux produits testés…

A propos3   A propos

On vous invite à nous suivre sur notre page FB, IG, et Hellocoton pour ne rien louper de nos publications.
On termine ici en remerciant toutes les personnes qui nous ont aidés à construire ce blog (titre, graphisme, logo…) et plus particulièrement Cécile, Coralie, Corinne, Hélène et Wael.

Bonne visite sur notre site !

Laure et Mélanie